Carmen Dianae, un poème de Catulle mis en musique aujourd’hui

À quoi pouvait bien ressembler la musique romaine ? Impossible à dire avec certitude : il nous faudrait, pour cela, en disposer de traces plus complètes. Néanmoins, il est toujours possible de parsemer d’un peu de créativité, afin de les lier, les informations parcellaires que la recherche peut nous apporter. L’ensemble « Musica Romana » l’a tenté et reconstitué quelques instruments romains et de les faire résonner à nouveau. En voici un double exemple avec ce morceau tiré de leur CD « Pugnate ! ».

Le second morceau que vous entendez ci-dessous se base sur un texte authentique, un chant à Diane (« Carmen Dianae ») du poète Catulle. Non seulement il a le mérite de nous faire entendre ces sonorités du passé et de nous découvrir un texte latin par une autre voie que la lecture, mais encore il le fait en respectant la scansion, c’est-à-dire le rythme sur lequel l’oeuvre devait être dite et qui constituait l’essentiel de la poésie latine. Je vous laisse apprécier le résultat, avec comme promis à mes élèves de 3e, le texte latin et la traduction de la partie que vous avez reçue en version.

• Dianae sumus in fide
puellae et pueri integri.
Dianam pueri integri
puellaeque canamus.
O Latonia, maximi 5.
magna progenies Iouis,
quam mater prope deliam
deposiuit oliuam,
montium domina ut fores
siluarumque uirentium 10.
saltuumque reconditorum
amniumque sonantum.
Tu Lucina dolentibus
Iuno dicta puerperis,
tu potens Triuia et notho es 15.
dicta lumine Luna.
Tu cursu, dea, menstruo
metiens iter annuum,
rustica agricolae bonis
tecta frugibus exples. 20.
Sis quocumque tibi placet
sancta nomine, Romulique,
antique ut solita es, bona
sospites ope gentem.

Nous, jeunes filles et jeunes hommes purs, sommes sous la protection de Diane. Chantons Diane, jeunes hommes et jeunes filles purs ! Ô enfant de Latone, grande fille du très grand Jupiter, que ta mère a déposée près de l’olivier de Délos, afin que tu deviennes la maîtresse des monts et des forêts verdoyantes et des bois secrets et des rivières retentissantes !

Plus de renseignements sur l’ensemble « Musica Romana » ici.

Publicités
Catégories : le latin et l'Antiquité en musique | Étiquettes : , , , , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :