Carpe diem…

Carpe diem… Probablement l’un des extraits de poésie latine les plus connus mais aussi les plus incompris. Issu du premier livre des Odes du poète Horace, cette injonction est bien moins joyeuse qu’il n’y paraît. Voici le poème complet : saurez-vous en retrouver le sens véritable ?

  Tu ne quaesieris, scire nefas, quem mihi, quem tibi
  finem di dederint, Leuconoe, nec Babylonios
  temptaris numeros. ut melius, quidquid erit, pati.
  seu pluris hiemes seu tribuit Iuppiter ultimam,
  quae nunc oppositis debilitat pumicibus mare
  Tyrrhenum: sapias, vina liques, et spatio brevi
  spem longam reseces. dum loquimur, fugerit invida
  aetas: carpe diem quam minimum credula postero.

Publicités
Catégories : ... pour mieux comprendre les textes et leurs auteurs, des ressources... | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :